Morales peu connues de La Fontaine

retour à Langue CM

Pistes de travail : S'amuser à traduire ces morales en langage familier moderne. Les illustrer par des faits réels. Choisir une morale et l'illustrer par une histoire de son invention.

1) Chacun a son défaut où toujours il revient
Honteni peur n'y remédie.

2) La Cour en Conseillers foisonne
Est-il besoin d'exécuter,
L'on ne rencontre plus personne.

3) Les délicats sont malheureux
Rien ne saurait les satisfaire.

4) Concluons que la Providence
Sait ce qu'il nous faut, mieux que nous.
Aide : Providence = ce que dieu décide de nous donner.

5) On pense en être quitte en accusant son sort :
Bref la Fortune a toujours tort.
Aide : fortune = chance ; mauvaise fortune = malchance.

6) La ruse la mieux ourdie
Peut nuire à son inventeur ;
Et souvent la perfidie
Retourne sur son auteur.
Aide : la mieux ourdie = la mieux préparée. Au sens propre, ourdir voulait dire tisser.

7) Ni mon grenier, ni mon armoire
Ne se remplit à babiller.
Aide : babiller = parler beaucoup pour ne rien dire.

8) Que ne sait point ourdir une langue traîtresse
Par sa pernicieuse adresse ?
(Quel mensonge une langue ne pourrait-elle pas « tisser » ?)
Des malheurs qui sont sortis
De la boîte de Pandore,
(boîte de Pandore = boîte contenant tout le mal du monde, dans la mythologie grecque)
Celui qu'à meilleur droit tout l'Univers abhorre,
(celui que tout le monde a raison de détester)
C'est la fourbe, à mon avis.
(la fourbe = le mensonge, la tromperie)

9) Ne t'attends qu'à toi seul, c'est un commun Proverbe.

10) Ne forçons point notre talent,
(Si nous ne nous donnions pas de mal)
Nous ne ferions rien avec grâce :
(Nous ne ferions rien de beau)
Jamais un lourdaud, quoi qu'il fasse,
(ATTENTION : lourdaud = grossier, maladroit dans ses paroles)
Ne saurait passer pour galant.
(ATTENTION : galant = habile dans son travail)

11) Notre condition jamais ne nous contente :
La pire est toujours la présente.
Nous fatiguons le Ciel à force de placets.
(Nous fatiguons dieu tellement on lui réclame)
Qu'à chacun Jupiter accorde sa requête,
(Même si dieu acceptait la demande de chacun)
Nous lui romprons encor la tête.

12) D'un Magistrat ignorant
C'est la Robe qu'on salue.

13) L'Usage seulement fait la possession.

14) Nous faisons cas du beau, nous méprisons l'utile ;
Et le beau souvent nous détruit.

15) Chacun se trompe ici-bas.

16) Les petits, en toute affaire
Esquivent fort aisément ;
Les grands ne le peuvent faire.

17) Tout vainqueur insolent à sa perte travaille.
Défions-nous du sort, et prenons garde à nous
Après le gain d'une bataille.

18) Hélas ! on voit que de tout temps
Les petits ont pâti des sottises des grands.

19) Nous n'écoutons d'instincts que ceux qui sont les nôtres,
Et ne croyons le mal que quand il est venu.

20) Chose n'est ici plus commune :
Le bien nous le faisons, le mal c'est la fortune,
( ici, fortune = hasard )
On a toujours raison, le destin toujours tort.

21) Les injustices des pervers
Servent souvent d'excuse aux nôtres.

22) Le peuple s'étonna comme il se pouvait faire
Qu'un homme seul eût plus de sens
Qu'une multitude de gens.

23) Mieux vaut goujat debout qu'Empereur enterré.

24) [...] entre nos ennemis
Les plus à craindre sont souvent les plus petits

Télécharger le fichier